Menu principal

Être actif pour mieux s’ancrer... mieux s’enraciner
par Journal L'Attisée le 2017-10-01

On entend beaucoup parler de l’importance de vivre le moment présent. Cette grande phrase est bien simple à dire et peut être bien souvent remplie de poésie et de bonnes intentions, cependant, la mettre en action peut parfois s’avérer plus difficile pour certaines personnes qui n’ont plus de repères pour réussir à se sentir dans cet état d’esprit. Les expressions « être ancré » ou « s’enraciner » peuvent sembler vagues si on ne s’est jamais attardé à aller en vérifier le sens profond.

Actuellement, on assiste à une augmentation constante du taux d’anxiété et de dépression, et ce, autant chez les très jeunes enfants que chez les adolescents, les adultes et les personnes âgées. Quand nos pensées (surtout celles qui sont négatives) prennent le dessus, quand dans notre tête tout se positionne à ressasser le passé ou à se créer des peurs avec le futur, vous n’êtes pas ancré, vous n’êtes pas enraciné, vous êtes déconnecté du moment présent et votre mental a pris le dessus sur votre vie aux dépens de votre voix intérieure qui pourrait tellement vous guider, vous rendre la vie plus simple!

Être ancré, c’est être connecté à la terre. C’est se sentir relié et sortir de ses pensées en prenant conscience de son corps dans son intégralité. C’est sentir cette connexion profonde qui existe entre nous et la terre, et être dans l’acceptation du moment présent. C’est accepter pleinement son corps tel qu’il est et en prendre soin. Il existe plusieurs méthodes pour pratiquer l’enracinement. La méditation et le yoga sont probablement celles qui sont les plus populaires. Cependant, si vous êtes de ceux pour qui ne sont pas attirés par ces activités, sachez que la pratique d’une activité physique, intense ou non, est aussi une façon très efficace pour arrêter votre mental et placer votre conscience dans le moment présent. Rester centrer pendant l’effort, sentir son corps qui bouge, qui respire ne peut que vous apporter des bienfaits au niveau de votre mental. Avec le temps, vous vous « conditionnerez » à rester de plus en plus connecté au moment présent et serez en mesure de reporter cet état d’esprit dans d’autres moments de votre journée.

S’ancrer, c’est sortir sa conscience de sa tête… et l’installer dans ses pieds. C’est sortir du monde des rêves, des pensées, de l’imaginaire, du spirituel… et revenir dans le monde terrestre, réel, corporel, le monde de la matière. C’est être pleinement là, dans le monde physique. Car plus on est dans sa tête, plus on pense. Et plus on pense, plus on est dans sa tête. Et plus on est dans sa tête, moins on est ancré. Et moins on est ancré… moins on est heureux.

Un bon ancrage peut vous apporter énormément. Vous serez plus enclin à ne plus nourrir des pensées négatives ou à vous sentir angoissé. Vous vous sentirez moins fatigué et aurez plus d’énergie. Probablement que vous vous sentirez aussi plus confiant et positif, peu importe la situation qui se présente.

Allez! Tentez le coup! Une simple marche dehors, mais en pleine conscience sans laisser vos pensées s’égarer. Sentez vos pieds dans le sol, laissez votre regard voir la fleur, l’arbre ou le fleuve, sentez l’odeur. C’est simple comme ça... vivre le moment présent!

Noëmie Bélanger



Espace publicitaire