Menu principal

La musculation chez les femmes
par Journal L'Attisée le 2017-12-06

Les préjugés sont nombreux quand on parle de musculation chez les femmes. Ces idées reçues sont particulièrement limitantes, car elles empêchent beaucoup de personnes de pouvoir atteindre leurs objectifs de mise en forme au quotidien. Face à cette forme de désinformation, certaines personnes auront tendance à abandonner plus rapidement. Certains de ces préjugés sont récurrents et ceux que l’on entend le plus souvent viennent également de ceux qui ne pratiquent aucune forme d’entrainement.

La peur de se retrouver « gonflée » est probablement en tête de liste dans le palmarès de ces idées préconçues. Les femmes ont la plupart du temps un objectif différent de celui des hommes lorsqu’elles s’entraînent. Celui des hommes est principalement celui de construire de la masse musculaire tandis que les femmes souhaitent généralement affiner leur taille ou perdre du poids. Il faut d’abord savoir que l’entrainement chez l’homme qui veut prendre la masse musculaire différera, et de loin, en ce qui concerne le nombre de répétitions et de séries, la charge à soulever et la fréquence d’entrainement. De plus, le « gonflement » des muscles est aussi lié au profil hormonal qui est bien distinct chez les deux sexes. C’est, en grande partie, la testostérone qui est bien plus élevée chez les hommes que chez les femmes, qui fait une différence dans la prise de masse musculaire.

Il serait réaliste de sortir l’image des filles « bodybuildées » des magazines et de la planète WEB. Certaines icônes que vous avez en tête et qui paraissent trop musclées ont par ailleurs très probablement utilisé des substances chimiques afin de parvenir à ce résultat bien souvent au-delà de la norme, et la plupart du temps, il s’agit d’un travail sur plusieurs dizaines d’années. Rassurez-vous, pour atteindre ce profil, il vous faudrait passer plus de temps au gym qu’à votre travail ! Il ne faut pas confondre mise en forme et culturisme...

Une autre fausse croyance liée à la définition musculaire est de manger peu. Malheureusement, cette idée reçue est principalement celle qui vous freinera dans l’atteinte de vos objectifs que ce soit pour construire du muscle, perdre du poids, ou bien les deux. Si vous mangez en dessous de vos besoins caloriques de la journée, vous allez considérablement ralentir votre métabolisme et vous allez non seulement avoir beaucoup de mal à perdre du poids, mais également beaucoup de mal à construire du muscle. Plus encore, vous perdrez du muscle à vue d’œil. N’oubliez pas que mettre son corps en mode « privation » ne fera que lui donner comme information de se mettre en mode « réserve » !

On entend aussi beaucoup dans le discours féminin, la peur de paraître trop masculine en musclant son corps. L’utilisation de poids et haltères vous rendra tout sauf masculine. Au contraire, en travaillant vos principaux groupes musculaires, vous allez révéler toute votre féminité en accentuant vos courbes naturelles. Il n’y a pas uniquement les abdos et les fessiers! Des muscles comme vos bras, épaules, dos, cuisses, mollets vont rajouter du galbe à votre silhouette. Osez travailler avec les outils dont vous disposez sans vous soucier de vous masculiniser. Il y a tellement de fierté et de bénéfice à retirer du fait de maximiser son potentiel musculaire...

Venons-en maintenant à la fameuse balance... Je vous conseille fortement, si vous commencez à travailler vos muscles, de l’oublier ! Effectivement vous risquez de voir augmenter légèrement les chiffres... Le muscle pèse bien plus lourd que la graisse. Ainsi, vous allez obtenir un physique nouveau avec plus de muscles et moins de graisse. Votre balance pourrait donc vous indiquer quelques kilos de plus, mais cette augmentation ne doit pas représenter pour vous un échec ! Pas de panique, cette réalité fait partie du processus, et ce sur quoi vous devez vous référer, c’est comment vous vous sentez dans votre peau, ainsi que dans les vêtements dont vous avez l’habitude de porter.

Je ne pourrais terminer sans énumérer la prochaine idée qui consiste à croire que « Pour être en forme, il ne suffit que de faire du cardio » ! Les exercices cardiovasculaires sont indispensables à condition de les utiliser de manière appropriée ! À moins de viser un entraînement pour un marathon ou autre discipline de haute endurance, si vous passez deux heures sur votre tapis de course tous les jours sans faire de musculation, vous serez non seulement épuisée, mais vous passerez aussi complètement à côté de l’occasion d’investir ce temps précieux pour atteindre votre objectif de perte de poids ou de définition musculaire. Optez plutôt pour des sessions de cardio qui ne dépassent pas 45 minutes et alternez avec des sessions de type « HIIT » (intervalles élevés) ou « Tabata » qui sont spécialement conçues pour construire le muscle et perdre de la graisse en même temps. En faisant excessivement du cardio à faible allure, vous allez surtout puiser de l’énergie dans le muscle et détériorer votre masse musculaire.

Cessons de croire et d’intégrer de fausses croyances et préjugés... Allons au-delà de ces idées préconçues et faisons confiance à notre corps... Allez les femmes, je vous encourage à prendre possession de votre force... cela ne fera que vous faire cheminer et avancer vers ce que vous voulez vraiment ÊTRE !

Noëmie Bélanger



Espace publicitaire