Menu principal

Les CUBES D’ÉNERGIE...sous quelle facette poserez-vous votre regard?
par Journal L'Attisée le 2018-05-02

Depuis quelques années, il n’y a pas que les mots soleil et chaleur qui rime avec le mois de mai. LES CUBES D’ÉNERGIE, sont maintenant bien implantés dans le calendrier des écoles et des maisons québécoises. Pour les non initiés, un Cube énergie représente 15 minutes d’activité physique. L’enfant doit compter le nombre de Cubes d’énergie qu’il accumule chaque semaine avec sa famille au cours du mois de mai et l’inscrire dans un cahier. Plus son école ou sa garderie en accumule, plus elle a de chances de gagner le grand prix : aller faire dodo au Stade olympique et faire une grande activité à Montréal.

Jusque là, tout va bien! Certain font « Wow! Enfin une idée pour sortir nos jeunes et les familles dehors et surtout, quitter les écrans! » C’est simple à réaliser, c’est gratuit et, après tout, n’est-ce pas déjà normal de bouger des 15 minutes par jour?....Tandis que d’autres se tordent d’horreur en voyant venir ce beau petit carnet de calcul de cubes d’énergie et la corvée incroyable à devoir les remplir!!! Sans oublier ceux qui voient leurs enfants se sentir démolis de n’avoir pas cumulé autant, sinon plus de cubes qu’un coéquipier de classe et qui se mettent une tonne de brique de pression pour que leur classe soit dans « les meilleurs scores »... comme si le plaisir de simplement s’amuser dehors ou en famille était devenu une compétition de coloriage de cubes dans le carnet. Dans ses conférences, Pierre Lavoie admet lui-même qu’il existe deux types de cubes : les cubes énergie pour les enfants, et les « maudits cubes » pour les parents.

Je l’admets, moi aussi ça m’est déjà passé par la tête de me dire que c’est exigeant et que ça nous fait une affaire de plus parmi les 50 millions d’autres choses sur notre « to do list » de la semaine! Mais quand j’entends ou que je lis ces différentes opinions négatives et que je constate l’ampleur qu’elles prennent, prendre du recul et me remémorer ce qui est à la base de ce projet de société me replace l’esprit dans le coeur et l’âme de cette stratégie.

Je pense qu’il faut remettre les choses en perspective et ne jamais oublier d’où il vient ce projet! Pierre Lavoie a réussi à transformer un événement tragique – la perte de deux de ses enfants – en énergie positive. Et il nous la sert avec un projet de société qui demande bien peu d’efforts si on compare le nombre de km qu’il a parcouru au nom de la santé... Le message est simple : célébrer et cultiver cette santé dont nous avons la chance de profiter!

L’an passé, j’ai eu le cœur brisé quand j’ai lu un article qui a soulevé toute une controverse venant semer le doute dans la tête des gens concernant Pierre Lavoie. L’article laissant présager que ce dernier se faisait une belle petite fortune avec son OSBL et ses compagnies connexes sur le dos des gens qui prenaient part aux activités reliées au « Défi Pierre Lavoie ». Et bien voilà, c’est comme ça qu’on vient remercier un homme qui réussit à faire bouger les choses au Québec, un gars qui a de l’initiative, une personne passionnée, inspirante. Bref, un rare modèle pour nos jeunes. J’ai bien des doutes que ses motivations ne soient seulement qu’en lien avec le fric... mais bien plus par conviction et pour une vision plus grande que soi.

Pierre Lavoie a voulu semer des graines pour réussir à transformer quelque chose dans notre société et son intelligence a voulu que ce geste passe par notre jeunesse car ce sont eux qui seront nos adultes de demain.

Finalement, qu’est-ce qui dérange le plus? Les cubes d’énergie? La vision qu’on a d’eux? L’effort qu’on a à mettre pour implanter de saines habitudes dans nos vies? On a tous le choix de regarder un cube sous l’angle de notre choix... lequel choisirez-vous?

Noëmie Bélanger



Espace publicitaire