Menu principal

Quatre semaines, tout court
par Journal L'Attisée le 2019-02-02

L’usage veut, lorsque l’on calcule, que l’on dise, grosso modo, 1 mois égale 4 semaines. Ce qui, si tel était vraiment le cas, nous donnerait des années de 48 semaines. Pour arriver aux 52 que l’on connaît, les mois doivent s’étirer un peu de 2, voire 3 jours chacun. Seul février déroge à cette règle. Vous me direz qu’à l’occasion il s’autorise une petite extension, c’est vrai. Peut-être veut-il ainsi ressembler davantage à ses congénères. Mais les trois quarts du temps, il assume sa spécificité et s’en tient à ses 4 semaines, tout court. Chacun de ses 28 jours, février nous gratifie d’un peu plus de lumière, soutirant à la noirceur quelques minutes d’encouragement. Quelle différence avec ses prédécesseurs! Toutefois, cela ne l’empêche pas, à l’occasion, d’expédier le mercure au deuxième sous-sol ou de nous ensevelir sous une bordée digne de janvier. Après tout, il ne faudrait pas oublier qu’il est bel et bien un mois d’hiver, avec tout ce que cela comporte. Pourquoi février insiste-t-il autant à se faire bref? J’aime penser que c’est par empathie envers les nombreuses gens souffrant de déprime hivernale. « Tenez bon, je ne m’éterniserai pas, je cède bientôt la place. Mars sera là sous peu, il amorcera le printemps, promis. Vous verrez, ça ira beaucoup mieux... »



Mots-Clefs

rachel  grou  février  semaines  quatre  
Espace publicitaire