Menu principal

Les amis du Port-Joli vous informe
par Journal L'Attisée le 2019-05-17

L’envasement du bassin de la marina de Saint-Jean-Port-Joli


Le dragage a été fait à l’élévation -3m (10 pi) en 1996. Un an après, on constate un grave problème de sédimentation dans le bassin de la marina, le fond marin se retrouve autour du niveau zéro. Le taux de sédimentation dans la partie draguée a varié, pour la seule année 1996-97, entre 2,2 et 3,0 m (7 et 10 pi).


Les problèmes d’envasement sont plus que sérieux et dépassent les prévisions. Ils restreignent l’accès et les possibilités d’utilisation du bassin de la marina1.


Un dragage d’entretien annuel s’avère nécessaire, au lieu du dragage initialement prévu aux trois ans. Conscient de la problématique environnementale qu’entraîne ce dragage, les dirigeants du Parc Nautique ont mis au point un système de pompage qui permettra de vider annuellement le bassin tout en limitant les impacts environnementaux sur le milieu récepteur.


Les matériaux enlevés apparaissent faiblement contaminés, c’est pourquoi leur rejet en eau libre où ils seront dispersés a été choisi car l’impact environnemental est faible et un suivi permettra de vérifier les impacts réels du projet2.


Ce système de pompage est dû à la persévérance des frères Jean et François Gagnon et Claudel Bélanger qui n’ont pas compté leur temps pour mettre au point ce système très bien adapté à notre marina.


Le permis pour le dévasement du bassin de la marina a été émis en 2001, prolongé pour 2012 et 2013. En 2014, le permis a été renouvelé pour 10 ans et comporte également la permission de draguer la phase II du bassin près du quai. Il en a coûté 43 000 $ d’études et de rapport d’ingénieur pour en arriver avec les mêmes conclusions qu’en 2000.


En 2002, lors de la reconstruction du quai, une digue a été aménagée au bout du quai, côté est, afin d’atténuer les vagues, provenant du nord et du nord-est, qui occasionnent une grande agitation à l’intérieur du bassin. Mais l’agitation continue.


À l’automne 2016, la digue est a été coupé près du quai et les roches enlevées ont été récupérées pour rétrécir l’entrée de la marina entre le quai et la digue ouest. En 2017, des bras reliant le ponton ouest à la digue ont été construits afin de sécuriser davantage ce ponton.


Cette infrastructure est plus qu’une simple marina, c’est également un port de refuge en amont de la Traverse Saint-Roch, qui est redoutable par mauvais temps. Son emplacement de choix est à quelques pas des différents services offerts par la communauté.


De 2015 à 2017, Les amis du Port-Joli ont aménagé le Sentier d’interprétation maritime et de détente près du fleuve afin de ne pas oublier notre passé maritime tout en profitant de ce lieu extraordinaire pour la contemplation de la nature.


Nous, Les amis du Port-Joli, trouvons que lorsque les différents ministères autorisent la construction d’une marina après toutes les études nécessaires, tant du côté faisabilité qu’environnementale, il va de soi que les dragages nécessaires au bon fonctionnement d’une telle infrastructure soient dans la suite logique de l’autorisation d’implantation d’une marina. Les études d’avant la construction de la marina en 1995, pour le dévasement du bassin en 2000 et en 2013, nous prouvent que le milieu aquatique et maritime de notre région demeure stable du côté environnement. Cela devra faciliter la délivrance des futurs permis de dragage car, le dévasement est nécessaire à la survie de la marina si on ne veut pas finir comme la marina de l’Île-aux-Coudres.


Extrait du Rapport des options du réaménagement du quai fédéral, Saint-Jean-Port-Joli, Alain Drouin, ing., Travaux publics et Services Gouvernementaux Canada, 2 décembre 1997.


Extrait de Projet de dévasement du Parc nautique de Saint-Jean-Port-Joli, Étude d’impact sur l’environnement soumise au ministère de l’Environnement du Québec, Dossier 3211- 02-176, Corporation du Parc Nautique de Saint-Jean-Port-Joly, réalisé par Yves Richard, biologiste, Octobre 1999, p. 39 et 40.


Le mois prochain, les textes porteront sur les gardiens du Phare du Pilier-de-Pierre.

Jean Parent pour Les amis du Port-Joli



Espace publicitaire