Menu principal

Les pionniers Dubé de Saint-Damase
par Journal L'Attisée le 2019-10-17


Tous les Dubé de notre région sont les descendants de Mathurin Dubé et de Marie Campion. Mathurin est né vers 1633 ; il est le fils de Jean et de Renée Suzanne de La Chapelle-Thémer au Poitou. Il serait arrivé au pays vers 1663 en tant qu’engagé au départ de La Rochelle. Mathurin épouse Marie Campion le 3 septembre 1670 en l’église de Sainte-Famille de l’île d’Orléans. Vers la fin de septembre ou au début d’octobre 1686, la famille Dubé-Campion vient s’installer définitivement à Rivière-Ouelle.1 La famille essaimera ensuite un peu partout au Québec et en Amérique du Nord.


Parmi les familles pionnières de Saint-Damase, on retrouve six pionniers avec le patronyme Dubé. Pierre-Roch Dubé, marié en premières noces à Marie-Angélique Pelletier et en secondes noces à Marie-Louise Santerre, il fait partie des 53 associés de St-Roch qui font l’acquisition d’une terre dans le canton d’Ashford le 19 novembre 1828 (demi-lot 16 nord-est dans le troisième rang).2 Malgré un nombre important de transactions foncières, Pierre-Roch ne s’est jamais établi sur le territoire de Saint-Damase. Son ascendance est la suivante : Pierre-Roch ---­ Jean --- Laurent --- Mathurin.3


Rébecca Dubé, épouse d’Elzéar Pelletier, a vécu à Saint-Damase dès les tout débuts du peuplement de la paroisse. Son beau-père, Michel Pelletier époux de Sophie Soulard, avait acquis des terres dans le canton dans le but de les exploiter et d’y vivre. Pendant ce temps, son fils Elzéar, époux de Rébecca était devenu maire de Sainte-Louise et s’était établi à Saint-Damase (terre actuelle de Nazaire Pelletier). Lorsque Saint-Damase se détacha enfin de ses paroisses mères, Elzéar dut renoncer à son poste de magistrat ; il avait été maire de Sainte-Louise pendant 27 ans.4 Nous reviendrons sur cette famille dans un prochain numéro lorsque nous aborderons les Pelletier. L’ascendance de Rébecca est la suivante : Rébecca --- Pierre --- Gabriel --- Pierre --- Laurent --- Mathurin.5


Israël Dubé, fils d’Antoine et de Virginie Gauvin, est né et a été baptisé le 6 avril 1840 à Saint-Jean-Port-Joli. Le 5 juin 1866 à Saint-Jean-Port-Joli, il épouse Elmire Carrier, fille de Prosper et de Geneviève Fortin. Le 10 septembre 1866, il passe chez le notaire Pamphile-Gaspard Verreault6 où il fait l’acquisition d’une terre de Joseph Morin dans le premier rang du canton Ashford. Cette terre mesure 12 perches et six pieds de front sur 28 arpents de profondeur ; elle est bornée au sud-ouest par les terres de Noël Blanchet et au nord-est celles des représentants de Désiré Lord. La terre comporte une maison, une grange et d’autres bâtisses. Joseph Morin avait acquis cette terre de Lambert Bérubé qui l’avait acquise de l’un des 53 associés de Saint-Roch-des-Aulnaies lesquels avaient obtenu une vaste concession dans le canton Ashford en 1828. La transaction précédente confirme donc qu’Israël Dubé s’est établi dans le canton Ashford peu de temps après son mariage. Le 23 juillet 1867 à Saint-Aubert, il fait baptiser un fils prénommé Joseph Israël Eugène et déclare être résident du canton Ashford. Il effectue ensuite de nombreuses transactions foncières conclues chez les notaires Pamphile-Gaspard Verreault, Pierre-Thémistocle Dupont et François-Xavier Denis. Ces transactions augmentent considérablement l’étendue de ses possessions dans le canton Ashford. Il habite au cinquième rang (premier rang du canton Ashford) et le terrier du canton de 1880 nous indique qu’il possède les lots 137, 138, 139 et 142 du premier rang.7


Son épouse Elmire Carrier décède le 10 juillet 1881 après lui avoir donné dix enfants dont quatre qui sont morts en bas âge ; elle est inhumée à Sainte-Louise le 12 juillet, car la mission de Saint-Damase ne possédait pas encore son propre cimetière. Le veuvage d’Israël est de courte durée, car il se remarie avec Adéline Sirois, fille de Germain et d’Adéline Morin, à Saint-Roch-des-Aulnaies le 7 janvier 1882. Cette nouvelle union lui apporte trois autres enfants, dont un qui décède peu de temps après sa naissance. Il y a peu de descendants d’Israël qui portent son patronyme, car un seul de ses fils, Joseph, a survécu jusqu’en âge de se marier. La terre ancestrale d’Israël s’est transmise de père en fils jusqu’au début des années 2000. L’ascendance d’Israël est la suivante : Israël --- Antoine --- Pierre-Paul --- Jean-Baptiste --- Simon --- Laurent --- Mathurin.8 


Voici les enfants issus des deux mariages d’Israël :

  1. Joseph Israël n. 22-07-1867 et b. 23 Saint-Aubert ; d. 13-01-1872 et s. 14 Sainte-Louise.
  2. Marie Elmire (Célanire) n. et b. 5-12-1868 Saint-Jean ; mariée à François Dubé (Pierre + Héloïse St-Pierre) 5-01-1887 Sainte-Louise ; d. 18-05-1899 et s. 22 Saint-Damase.
  3. Eugène n. 22-05-1870 et b. 24 Sainte-Louise ; d. 9-01-1872 et s. 13 id.
  4. Clarice (Clarisse) n. 20-01-1870 et b. 21 Sainte-Louise ; mariée à Ernest Morin (Alexis + Exibert Paradis) 17-01-1893 Saint-Damase ; d. 30-04-1949 et s. 3-05 id.
  5. Marie Amanda n. 19-04-1873 et b. 29 Saint-Aubert ; mariée à Charles Boucher (Hubert + Lucie Sirois) 23-02-1892 Saint-Damase ; d. 27-09-1901 et s. 30 Sainte-Louise.
  6. Joseph n. et b. 20-02-1875 Sainte-Louise ; marié à Marie Dionne (Ligouri + Clémentine Dubé) 12-01-1897 La Pocatière ; d. 13-04-1940 et s. 16 Saint-Damase.
  7. Marie Adèle n. 22-07-1876 et b. 23 Sainte-Louise ; mariée à Aphonse Gamache (Thomas + Eugénie Bélanger) 3-04-1894 Saint-Damase ; d. 5-02-1925 et s. 7 id.
  8. Israël n. 9-07-1878 et b. 10 Sainte-Louise ; d. 15-02-1879 et s. 17 id.
  9. Marie Caroline n. 11-02-1880 et b. 12 Sainte-Louise ; mariée à Louis Dubé (Pierre + Héloïse St-Pierre) 12-01-1897 Saint-Damase ; d. 13-06-1928 et s. 15 id.
  10.  Joseph Émile Adélard n. 10-06-1881 et b. 12 Sainte-Louise ; d. 28-09-1881 et s. 29 id.
  11.  Marie Aurore n. 10-01-1881 et b. 12 Sainte-Louise ; mariée à Georges Duval (Onésime + Philomène Pelletier) 24-07-1900 Saint-Damase ; d. 14-07-1941 et s. 16 Chalmers Wesley de Québec. Ce couple est passé à l’église presbytérienne en 1902.
  12.  Marie Léonie n. et b. 14-02-1884 Sainte-Louise ; mariée à Charles Gagnon (Jean-Baptiste + Marcelline Dupont) 5-04-1909 Saint-Damase ; d. 20-03-1932 Tourville et s. 22 Saint-Damase.
  13.  Marie Anna n. 12-07-1885 et b. 14 Sainte-Louise ; mariée à Félix Gamache (Thomas + Eugénie Bernier) 8-04-1902 Saint-Damase ; d. 17-10-1919 et s. 20 id.
  14.  Anonyme n. __-06-1888 ; d. __-06-1888 et s. 14 Saint-Damase.

--------------------------

Notes : 

Association des Dubé d’Amérique, Les origines de Mathurin Dubé, informations tirées du site Internet : http://www.association-dube.org/origines_mathurin_dube.php le 28 septembre 2015.

Me Amable Morin, Partage d’une partie du canton Ashford entre 53 associés de St-Roch-des-Aulnaies, greffe du notaire Morin, minute 2422, 19 novembre 1828.

Base de données des sociétés de généalogie du Québec, BMS2000.

Municipalité de Sainte-Louise, Histoire de Sainte-Louise, information tirée du site Internet : www.saintelouise.qc.ca/histoire.html le 7 mars 2016. Élzéar Pelletier a été maire de Sainte-Louise de 1866 à 1893.

Base de données des sociétés de généalogie du Québec, BMS2000.

Me Pamphile-Gaspard Verreault, Vente de Joseph Morin à Israël Dubé, greffe du notaire, minute 648, 10 septembre 1866.

Bureau d’enregistrement du comté de L’Islet, Terrier du canton Ashford, 20 avril 1881.

Base de données des sociétés de généalogie du Québec, BMS2000.

--------------------



Mots-Clefs

Sylvain  Lord  pionnier  Dubé  Saint-Damase  St-Damase  
Espace publicitaire