Menu principal

Les expressions d’ici
par Journal L'Attisée le 2016-04-28

Depuis que je suis arrivée à Saint-Jean-Port-Joli, bien des expressions que je ne connaissais pas m’interpellent et le prof de français que je suis, venue de Montréal en pensant bien connaître la langue française, en a pris pour son rhume ! Vous, qui les employez tous les jours, ne reconnaissez peut-être pas le côté pittoresque de ces mots. Des mots et des expressions riches en couleurs et en images, riches en sonorité. Voici donc quelques-unes de ces expressions qui ont retenu mon attention et que je partage avec vous pour que vous en savouriez, vous aussi, non seulement la consonance, mais toute la saveur qui s’en dégage.

C’est coulant pour dire c’est glissant; rien en toute qui, chez nous se disait rien pantoute; passer droit alors que j’avais toujours entendu passer tout droit. Lorsqu’on m’a dit que j’avais la tête en veilloche, j’ai bien pensé que quelque chose n’allait pas, mais je ne savais pas du tout ce que ça voulait dire.


Bien sûr, j’ai déjà écrit un texte il y a quelques années sur des expressions nouvelles pour moi telles que queues de poêlonne, chiquer la guenille et chirer, mais se sont rajoutés depuis de nombreuses autres expressions. Voici les plus colorées : le plancher d’haut, mettre les baratins dans les slackets, avoir le chiâleux au bord des yeux, la mélasse du mois janvier qui coule en montant. J’ai cherché longtemps avant de comprendre la signification de quelques-unes de ces expressions.


Et voici enfin mes coups de cœur. En troisième position : cornailler, qui a la sonorité de Cornouailles et qui est un terme de chasse, en deuxième position faire une cocotte, une belle image pour parler de faire un somme, et ma favorite : croquer marmotte qui veut dire ruminer avec rancœur quelque chose de désagréable.


J’aime ces expressions, toutes ses expressions, et tranquillement je les intègre à mon vocabulaire, mais elles font partie de votre culture; transmettez-les aux générations suivantes; ce serait tellement dommage qu’elles se perdent.


Sylvie Croteau



Mots-Clefs

expressions  d'ici  
Espace publicitaire