Menu principal

FLEUVE ESPACE DANSE a lancé un événement hors du commun
par Journal L'Attisée le 2020-10-13



C’est dans la continuité de son événement annuel À Ciel Ouvert | Danser sur l’infini de l’horizon… que la compagnie de danse a innové cette année avec la présentation d’un spectacle déambulatoire extérieur multidisciplinaire. Le 27 septembre, le grand public a eu l’opportunité de prendre part à cet événement qui réunissait danse contemporaine, littérature, une œuvre de vidéo numérique interactive et des installations en art visuel dans le décor naturel et maritime de Saint-Jean-Port-Joli. Le parcours déambulatoire s'est déroulé en petits groupes dans une atmosphère intime et s'est limité à trois départs de 25 personnes seulement.


Imaginé en période de confinement par Chantal Caron, le spectacle « Les Moires » se veut être une procession métaphorique entre des lieux symboliques de Saint-Jean-Port-Joli, ponctuée de courtes prestations sur les thèmes de la mort, de l’absurde, de la perte de l’état de nature, du vivant et de l’éphémère. La chorégraphe et scénographe souhaite amener le public à se poser sur le momentané de l’existence humaine, parfois absurde ou dénaturée, sans pour autant être vaine.


Tout au long du parcours, les spectateurs ont été guidés par trois femmes : « Les Moires », ces personnages mythiques qui tissent le fil de nos destinées et qui évoquent une réflexion sur l’existence et l’impossible échappatoire à la vie. Plusieurs artistes de renom ont pris part à ce concept original. Kyra Jean Green, demi-finaliste de l’émission Révolution, a donné le coup d’envoi du déambulatoire. Une installation d’art visuel a mis en vedette le travail de l’artiste Pierre Bourgault. Les spectateurs ont pu aussi vivre l’expérience interactive de vidéo numérique de Jean-Sébastien Veilleux. D’autres artistes de Saint-Jean-Port-Joli ont pris part à cette expérience culturelle hors du commun qui a culminé, au terme du parcours, dans la création d’une œuvre collective. Spontanée, cette œuvre a été construite à l’image de ce qui existe entre les spectateurs, de ce qui les réunit lors de cet instant éphémère.  


L’événement a intégré aussi la programmation de la Journée Mondiale pour le Tourisme Créatif et de proximité et des Journées de la culture. Il a également été planifié et s'est déroulé selon les règles et directives de la Santé publique.


Malgré une tournée estivale qui a dû être annulée en raison de la pandémie, beaucoup de beaux projets bouillonnent pour Fleuve | Espace danse. Le court métrage « Clémentine » a récemment reçu une mention d’honneur au R.E.D. International Film Festival en Norvège ainsi qu’un prix cinématographique au Experimental Dance and Music Film Festival de Toronto, et poursuit sa tournée de festivals internationaux. Suivez la page Facebook Fleuve | Espace danse pour le dévoilement imminent de capsules cinématographiques de vidéodanses intitulées Les Images cachées. Comme son nom l’indique, des images inédites issues de tournages réalisés en 2015 et en 2016 vous seront enfin dévoilées à travers neuf capsules d’une durée d’une minute. Le court métrage « Prendre le Nord », tourné pour sa part en juillet 2019 avec 12 interprètes et une équipe de tournage complète, est présentement en postproduction et devrait voir vos écrans en 2021. Enfin, Le Souffle de l’aube, Opus IV, tout premier spectacle de la compagnie depuis le confinement, s’est tenu à Saint-Fabien de Rimouski lors du Festival Slam ton festival.


L’événement a été rendu possible grâce au soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada et de la municipalité de Saint-Jean-Port-Joli.


Emie-Liza Caron St-Pierre, directrice du développement et des opérations



Espace publicitaire