Menu principal

Ça file?
par Journal L'Attisée le 2020-11-06

Déclinaison du ça va aller, cette question titre n’a pas manqué de rejoindre tous les gens depuis le début de la pandémie. L’expression alors reprise et multipliée en a laissé plus d’un sceptique doutant du quand ça irait. On se demandait à l’origine où ça irait, chez qui ça irait, pour combien de temps ça irait ainsi?


Puis, alors que ça semblait aller, que l’on a commencé à déconfiner, que de files les médias nous ont-ils présentées aux entrées de magasins à grande surface, allongées par la distanciation justifiée et imposée par les autorités de la santé.


La température printanière plutôt inclémente se mêlant de la partie, les platebandes et les potagers ont, tout comme les jardiniers amateurs, anciens ou nouveaux convertis, attendu patiemment que soient réduites les files aux portes des centres horticoles avant de reprendre leur rôle de séducteur.


Avantage indéniable de cet épisode, la distance semble avoir rapproché les individus. Des inconnus communiquaient entre eux dans les files, parlant d’abord de tout et de rien qui ne les unissait mais surtout de ce qui les solidarisait, la température et la pandémie. Plus l’attente se prolongeait, plus la conversation progressait dans la recherche d’informations sur l’interlocuteur. On avait bientôt fait la connaissance de l’autre. Dans l’adversité commune, à défaut de se tendre la main, on se serrait les coudes.


Un danger persistait toutefois, prophétisaient les autorités : que cessent les mesures acquises pendant le confinement et que soit renforcé un trop fort sentiment de sécurité face à une accalmie à laquelle pourrait succéder une récidive du monstre. Alors, ça ne va plus aller du tout!, clamaient-ils.


Peut-être las de ses captures, le virus a offert une embellie pendant quelque temps mais relâchement rimant avec déconfinement, voilà que l’ennemi s’est autorisé un retour, se réjouissant de compter désormais dans son sillage sceptiques, antis ou adeptes de la thèse du complot ou du je, me, moi. Ces disciples faisant fi des mesures sanitaires ou les réduisant au minimum, le nombre de cas grandissant nous permet-il d’en espérer la fin? Nul ne saurait la prédire! Alors, ça va aller quand?


Serge Picard



Mots-Clefs

Serge  Picard  Ça  file  
Espace publicitaire