Menu principal

Catherine Éthier, nouvelle marraine du Regroupement, démystifie la violence conjugale à travers une campagne vidéo
par Journal L'Attisée le 2020-12-27

« À l’occasion des 12 jours d’action pour l’élimination de la violence envers les femmes, Le Havre des Femmes est fier d’annoncer que le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale, dont elle est membre, s’associe à la très colorée et toujours éloquente Catherine Éthier qui devient ainsi la marraine de l’organisme », déclare Isabelle Joly, agente de sensibilisation au Havre des Femmes.


Cette annonce donne le coup d’envoi à une campagne de sensibilisation visant à interpeller tout au long de l’année les jeunes femmes, entre 18 et 35 ans, à la violence conjugale. 


Deux capsules décapantes mettant en vedette Catherine Éthier ont été dévoilées le 1er décembre, et seront suivies d’autres vidéos au cours de l’année. Avec son verbe acéré et ses images hautes en couleur, Catherine Éthier profite de ces capsules pour brasser la cage, égratigner quelques préjugés au passage et conscientiser les plus jeunes aux différents visages de la violence conjugale. 


« Beaucoup de mythes et d’idées préconçues entourent la violence conjugale. Concrètement, il s’agit de tactiques de contrôle et de privation de liberté, qui peuvent s’avérer plus subtiles que l’on croit, et donc plus difficiles à repérer et à combattre » explique Isabelle Joly, agente de sensibilisation au Havre des Femmes. Dénigrement, menaces, humiliations, contrôle des dépenses, relations sexuelles forcées, insultes, coups, etc. La violence conjugale prend plusieurs formes et n’épargne pas les jeunes dans leurs relations intimes.


« Ce n’est pas normal d’avoir peur dans sa relation. Jamais. Si grâce à notre campagne cette unique vérité peut se frayer un chemin dans le cœur d’une seule femme et lui insuffler l’élan de quitter un être toxique, ce sera inouï » souligne Catherine Éthier, marraine du Regroupement.


Centrées sur la reprise de pouvoir des femmes, les capsules nous plongent dans ces situations de la vie quotidienne que de nombreuses jeunes femmes ont déjà vécues : une relation amoureuse qui dégénère, la jalousie qui s’installe, l’isolement progressif d’une amie, le bulletin de nouvelles qui annonce un énième décès d’une femme aux mains de son conjoint. 


Comment reconnaître les signes de la violence conjugale? Comment intervenir si l’une de nos proches est concernée? Comment expliquer que les femmes ne quittent pas un partenaire violent? Ces vidéos visent à nous interpeller sur nos relations et sur le rôle que nous pouvons toutes jouer pour soutenir des proches. Elles sont aussi l’occasion de faire connaître les ressources que sont les maisons d’aide et d’hébergement.


Mobilisée plus que jamais au plus fort de la pandémie, notre maison offre des services gratuits et confidentiels, 24 h sur 24 et 7 jours sur 7 aux femmes victimes de violence conjugale et à leurs enfants. Il n’est pas nécessaire d’être hébergée pour bénéficier des services : les femmes peuvent appeler, en tout temps, si elles doutent, si elles veulent des conseils ou ont besoin d’écoute. 

De son côté, le Regroupement se mobilise sur tous les fronts pour prévenir, sensibiliser et combattre la violence conjugale dans toutes les sphères de la société, tout en soutenant ses maisons membres au quotidien. 


La campagne en quelques jalons

  • Le Havre des Femmes a installé de grands rubans blancs dans 4 municipalités alliées. Nous remercions ces municipalités alliées contre la violence conjugale, soit Saint-Aubert, Tourville, Saint-Fabien-de-Panet et Saint-Just-de-Bretenières. 
  • Des capsules vidéos de Catherine Éthier, diffusées à l’occasion de dates marquantes, dont deux lors des 12 jours d’action pour l’élimination de la violence envers les femmes. Les vidéos sont disponibles à : https://www.facebook.com/RMFVVC/videos/
  • Une causerie virtuelle a eu lieu le 3 décembre 2020 sur Facebook Live, en compagnie de Catherine Éthier, de notre présidente Chantal Arseneault et de Mélanie Carreira Valente, intervenante à la Maison L’Esther. 


Cette initiative est soutenue par le gouvernement du Québec. 


Isabelle Joly, intervenante et agente de sensibilisation, Le Havre des Femmes



Espace publicitaire