Menu principal

Que se passe-t-il dans nos communautés chrétiennes?
par Journal L'Attisée le 2021-03-04

Tout est sur pause pour bien des événements annuels, locaux et même familiaux. Il y a tout de même des engagés qui butinent, récoltent et partagent pour garder l’espoir, pour se rendre utiles, pour célébrer à distance dans l’objectif de se revoir : pour s’en sortir.


Officiellement, des ouvriers, ouvrières font partie de structures comme les Équipes d’Animation locales de nos communautés de Notre-Dame-de-Bonsecours, Saint-Eugène et Saint-Cyrille ainsi que Saint-Jean-Port-Joli, Saint-Aubert et Saint-Damase. Ensemble, ils composent l’Unité Missionnaire Centre de L’Islet-Nord. Des personnes, plus discrètes, les soutiennent, donnent de leur temps et les accompagnent.


L’aide est sollicitée plus que jamais pour différents besoins qui existaient déjà. Ce fléau pandémique a contaminé des familles plus qu’on le croirait ces temps-ci. Des bénévoles ont relevé leurs manches pour répondre à des demandes alimentaires comme la Soupe au Bouton, à des demandes de soutien comme le Havre des femmes. Le support moral a également obligé des organismes à se rendre disponibles à l’écoute active lorsque des mots exprimés soulèvent une inquiétude et incitent à s’attarder davantage pour réconforter comme l’offrent les Maisons de Jeunes et certains prêtres. Dieu est présent dans ces gestes.


La période de la liturgie que l’on vit depuis trop longtemps pour plusieurs : le « carême » qui a débuté le 17 février sous le thème : Discerner sa présence et oser la confiance est plutôt vécue sous l’appellation du « confinement » ces jours-ci. Tout le monde a besoin d’être encouragé à traverser ce désert rempli de doute, de solitude même pour les bénévoles qui s’engagent. Ces derniers apprécient être appuyés puisque nous traversons tous l’épreuve en comptant sur le support de tous lorsque nous formons une unité solide comme un temple.


Peu importe la provenance, les intérêts, le simple fait de prendre le téléphone, de demander des nouvelles, de rendre un service, de soutenir nos anges du monde médical, de mentionner que si un besoin de rassemblement est souhaité, il y a des possibilités pour le faire sans être dans un même lieu.


Des actions sont prises en charge soit : des rencontres d’échange Zoom animées par l’Équipe diocésaine ; des groupes de prières trouvent mille et une façons de se fixer un rendez-vous par téléphone ou par l’aide de la technologie ; des pages « Facebook » sont également accessibles dans quelques paroisses. En cette période de l’année, se rappeler que l’on peut soutenir nos Fabriques parce que les économies diminuent, aider les plus faibles dans le monde parce que le partage avec Développement et Paix fait partie de nos engagements. Eh oui, nous ne nous sommes pas souvent rassemblés à l’église, mais nous avons fait Église autrement ; nous avons été les bras, les oreilles, la voix du Christ pour nos proches.


Du personnel peut vous informer, vous diriger vers des ressources locales pour répondre à votre besoin de prier ou même à vous engager pour aider. Nous croyons avoir besoin de vous comme vous auriez besoin de nous.

Au plaisir de se rejoindre.


Les délégués des communautés chrétiennes de l’Unité Missionnaire Centre L’Islet-Nord

Par Anne Caron



Espace publicitaire