Menu principal

L’émigration aux États-Unis (suite) AVRIL 2021
par Journal L'Attisée le 2021-04-14


Émigration Louisienne en 1927
Le guide officiel des Franco-Américains nous permet de situer quelques notables originaires de Sainte-Louise :

Joseph A. Dionne, fils de Charles et de Marie Landry, né le 11 juillet 1884, est épicier à Haverhill (MA) en 1927. Il a épousé Délina Thériault, est père de 3 enfants et est membre des sociétés Franco-Américaines.

Louis Gaudreau, fils de Louis et d’Adélaïde Caron, né le 15 février 1883 est quincaillier à Lawrence (MA) en 1922, en 1927 et en 1935. Il a épousé Julie Fréchette et est père de 12 enfants. Il est percepteur pour l’Union Saint-Jean-Baptiste d’Amérique et membre du Club National. Il est établi ici depuis 21 ans.

Michel Gaudreau, fils de Louis et d’Adélaïde Caron, né le 27 septembre 1891, est épicier à Lawrence (MA) en 1927 et en 1935. Il a épousé Olympe Dubois. Il fut soldat durant la Première Guerre mondiale ; il a passé 18 mois en France, 1 mois en Allemagne et 7 mois au camp.
J.-A.-H. Lévesque, né le 7 avril 1887, est épicier à Lebanon (NH) en 1922. Il a épousé Alice St-Germain et est père d’un enfant. Il est établi ici depuis 11 ans.

Joseph St-Amant, fils de Thaddée et de Séraphine Lord, né le 11 mars 1875, est photographe à Sanford (ME). Il a épousé Marie Labarre et est le père de 8 enfants. Il est membre des sociétés Franco-Américaines.

Toutes les personnes énumérées ci-dessus sont habilitées à voter et elles sont propriétaires de leurs résidences sauf pour les frères Gaudreau.


Émigration Aulnaise en 1927
Le guide officiel des Franco-Américains nous permet de situer quelques notables originaires de Saint-Roch-des-Aulnaies :

William M. Hamel, fils de Nazaire et d’Olympe Dubé, né le 11 janvier 1868, est marchand à Lawrence (MA) en 1927 et en 1935. Il a épousé Nellie-A. Auger et est le père de 7 enfants dont Raymond qui fut sergent durant la Première Guerre mondiale. Il est membre des sociétés Franco-Américaines et fut trésorier de la ville en 1910.

Alexandre Pelletier, fils de Eusèbe et de Obéline Pelletier, né le 25 novembre 1884, est marchand à Woonsocket (RI) en 1927. Il a épousé Ida Antaya.

Arthur Pelletier, fils de Eusèbe et de Obéline Pelletier, né le 10 juin 1875, est marchand à Woonsocket (RI) en 1922 et en 1927. Il a épousé Blanche Savard et est le père d’un enfant.
Toutes les personnes énumérées ci-dessus sont habilitées à voter et sont propriétaires de leurs logements.

Conclusion
De nombreuses personnes ont quitté notre région pour les États-Unis et ce principalement entre 1875 et 1930. Les témoignages présentés ci-dessus ne constituent qu’un aperçu des informations disponibles ; beaucoup d’autres cas tout aussi intéressants auraient pu être présentés, mais il faut bien s’arrêter à quelque part. Certains sont revenus et ont colonisé d’autres régions comme l’Abitibi et l’Ouest canadien. Les descendants des premières générations franco-américaines, de nos compatriotes, avaient l’habitude de venir visiter la parenté au Canada. Les liens se sont estompés avec le temps et la majorité des franco-américains n’ont pas oublié leurs racines. La plupart d’entre eux ont été complètement assimilés et bien peu peuvent encore parler français. Leurs descendants se retrouvent maintenant un peu partout aux États-Unis. Pour de plus amples informations sur le sujet, je vous suggère les lectures suivantes.



Yves Roby, Les Franco-Américains de la Nouvelle-Angleterre, 1776-1930, Sillery, Septentrion, 1990, 434 p.

Gérard J. Brault, « État présent des études sur les centres Franco-Américains de la Nouvelle-Angleterre », dans Vie française, Situation de la recherche sur la Franco américaine, Québec, 1980, pp. 9-36

Claire Quintal, L’émigrant québécois vers les États-Unis : 1850-1920, Québec, 1982, 122 p.

Claire Quintal, Le journalisme de langue française aux États-Unis, Québec, 1984, 162 p.

Claire Quintal, L’émigrant acadien vers les États-Unis : 1842-1950, Québec, 1984, 177 p.

Gilles Paquet et Wayne Smith, « L’Émigration des Canadiens français vers les États-Unis, 1790-1940 : problématique et coups de sonde », dans l’Actualité économique, Vol. 59, No 3, (september 1983) : 423-453

Yolande Lavoie, L’Émigration des Québécois aux États-Unis de 1840 à 1930, Québec, Conseil de la langue française, 1979.

Ralph Vicero, « Sources statistiques pour l’étude de l’immigration et du peuplement canadien-français en Nouvelle-Angleterre au cours du XIXe siècle », dans Recherches sociographiques, Vol, 12 (1971) : 361-377.

Jean Lamarre, The French Canadians of Michigan: Their Contribution to the Development of the Saginaw Valley and the Keweenaw Peninsula, 1840-1914 (Detroit : Wayne State University Press, 2003), x

Jean Lamarre, Les Canadiens français et la guerre civile américaine (1861-1865). Une autre dimension de leur migration vers les États-Unis (Montréal : VLB, 2008).



Espace publicitaire