Menu principal

Marcher avec…
par Journal L'Attisée le 2021-05-12

Marcher avec elle, la réaction spontanée, la riposte qui fuse, l’attitude protectrice ou condescendante.

Marcher avec elle, cette émotion qui grignote, ce réflexe répulsif.

Marcher avec elle, cette expérience qui fissure un bout de paix et qui veut cogner à la porte pour réveiller l’égo qui a les mots, le ton, le masque pour savoir ériger les distances.

Marcher avec elle, cette situation agitée par la présence de l’autre qui porte la différence.

Marcher avec elle, cette émotion d’irritation, ce réflexe de protection par peur de se sentir jugé, pas à la hauteur.

Marcher avec elle, cette expérience humaine qui me fait me sentir froide, raide, apeurée, dérangée.

Et embrasser l’émoi, ce qui se trémousse dans le malaise. Embrasser, accueillir le mal-être qui provoque la division, la perception d’être mal vue, mal entendue, attisant le malentendu. Embrasser la fissure par laquelle arrive ce courant d’émotions, de réactions.

Oui, se laisser pétrir par l’expérience, garder le Cœur ouvert, ne pas se juger, ni soi, ni l’autre dans les maladresses qui s’expriment.

Marcher avec elle, faire du chemin avec elle, cette expérience, cette situation, cette émotion. La porter en soi, l’embrasser pour lui permettre de s’exprimer, de s’extirper de son filet de contention, arriver à l’écouter et la libérer enfin, sans s’être accusée d’être moins que rien, se déprécier, s’annuler…..

Garder amour et dignité pour soi dans l’expérience et marcher avec elle, savoir ouvrir la porte et la déposer là où elle veut s’en aller, avec douceur et compréhension dans son lieu de guérison. Pour ensuite ne plus avoir à s’en défendre à nouveau… Marcher avec elle.

ET AIMER, AIMER, AIMER… pour que la dualité se couche et que l’Unité se lève.


Marguerite-Andrée Dubé



Mots-Clefs

Marguerite-Andrée  Dubé  Marcher  
Espace publicitaire