Menu principal

Étude de pertinence d’un regroupement municipal dans L’Islet
par Journal L'Attisée le 2021-05-28

Quatre municipalités de la MRC de L’Islet s’entendent pour amorcer une réflexion commune et solliciter un accompagnement du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) afin de réaliser une étude sur la pertinence d’un regroupement municipal. Les Conseils municipaux de L’Islet, de Saint-Jean-Port-Joli, de Saint-Roch-des-Aulnaies et de Sainte-Louise ont en effet adopté une résolution en ce sens, lors de leurs séances régulières de mai qui se sont déroulées plus tôt cette semaine. La résolution en question porte formellement sur une demande d’accompagnement et de soutien technique adressée directement à la ministre. « À ce stade-ci, il ne s’agit pas de parler ou de se positionner pour ou contre tel ou tel projet de regroupement, mais bien plutôt de profiter de cet exercice, de cette réflexion avec le ministère pour approfondir nos connaissances au sujet d’une telle éventualité, et cela sur la base d’analyses rigoureuses et quantifiées » de déclarer le maire de L’Islet, monsieur Jean-François Pelletier.


À elles quatre, les municipalités concernées permettraient de regrouper une population totale de près de 8 900 personnes et, mise en commun, leur richesse foncière uniformisée s’élèverait à pas moins de 910 millions de $. Un tel scénario procurerait donc à une administration municipale des moyens inédits, à savoir gérer les services publics pour pratiquement 9 000 citoyens, sur la base d’une richesse foncière approchant le milliard de dollars. « Car présentement, il faut le reconnaître, les défis et les enjeux auxquels sont confrontés nos municipalités sont tous très analogues, très comparables si l’on pense, par exemple, à la capacité de payer des contribuables pour l’obtention de services de qualité » de dire monsieur Normand Caron, maire de Saint-Jean-Port-Joli.


« Il faut absolument mettre nos forces en commun, dépasser les situations de gestion à courte vue et travailler ensemble pour le bien commun de nos populations. Les municipalités sont reconnues comme gouvernements de proximité. Pour assumer pleinement cette responsabilité, il faut pouvoir s’appuyer sur des personnes compétentes tant chez les élues que pour l’administration des affaires courantes ainsi que sur des capacités financières conséquentes » d’ajouter le maire de Saint-Roch-des-Aulnaies, monsieur André Simard.


Les conclusions et les recommandations sont attendues au premier trimestre de 2022, les Conseils municipaux d’alors en prendront acte et décideront de la suite des choses. « Mais quoi qu’il en ressorte, rien n’est décidé à l’avance et si, en toute transparence, l’idée d’un regroupement municipal s’avérait vraiment intéressante pour l’avenir, ce seront les populations des municipalités concernées qui trancheront, en tout respect de la démocratie » de conclure monsieur Normand Dubé, maire de Sainte-Louise.


Source et informations : Stève Dionne, directeur général et secrétaire-trésorier, municipalité de Saint-Roch-des-Aulnaies



Espace publicitaire